Alimentation et maladie de Verneuil : Aliments à supprimer

Arrêtez de manger ces 3 aliments

Maladie de verneuil les aliments à éviter

Votre santé vous remerciera en quelques semaines. Et les premiers effets bénéfiques se feront ressentir dès les premiers jours. Il s’agit (de mon expérience personnelle) de la première étape clé vers la rémission. La plus importante de toute, bien avant le repos ou l’activité physique. 

Si vous êtes un fervent défenseur de la phrase « il faut bien se faire plaisir » je vous comprends. Avant d’entreprendre ces changements alimentaires j’avais cette philosophie. A mes yeux rien ne justifier de devoir me sentir mieux en changeant d’alimentation. Je n’y aurai même pas pensé. 

C’est en prenant la décision de m’attaquer fermement à ma maladie de Verneuil que j’ai découvert l’intérêt d’avoir une assiette qui nous veut du bien. Même si nous le savons tous, qu’il faut « manger, bouger« . Que vous devez manger « 5 fruits et légumes par jour » et j’en passe. Ces messages ont aucun réel impact car ils ne sont rien de plus que des slogans « volants » et rabâchés à longueur de journée sur des pubs. D’ailleurs lorsque vous entendez ces messages il s’agit rarement d’un produit nutritionnel qualitatif.

Les premiers aliments à supprimer 

Le gluten

Sans doute le plus présent dans notre culture occidental, ce n’est que mon avis (et celle de scientifiques) mais retirer durant quelques semaines et vous verrez un réel changement. Je détaillerai dans un prochain article les mécanismes de cette protéine sur votre santé, notamment digestive. 

L’alcool

Bon je vous l’accorde ce n’est pas à proprement parler un aliment. Mais elle accompagne nombreux de nos repas et moments de convivialité. Encore une fois il va falloir faire des concessions. Oui l’alcool fait partie du top 3 à éliminer. Toute personne ayant arrêté de consommer de l’alcool a pu se rendre compte à quel point la pression sociale, sur sa consommation, est forte. Vous êtes ici pour trouver des informations pour améliorer votre qualité de vie. Combattre la maladie de Verneuil exige de faire des concessions. Vous avez une clé de la réussite supplémentaire. A vous de l’utiliser ou pas. Vos résultats, eux feront la distinction.

Les produits laitiers

Et plus particulièrement la caséine. Cette protéine non plus ne vous veut pas du bien. Pour apporter une nuance, j’ai constaté que les fromage à pattes dures, affinés n’impactent pas les poussées. Vous devez éviter les yahourt, les crèmes et le lait. Sachez enfin qu’il est préférable de consommer par exemple un yahourt (100%) brebis ou chèvre. J’expliquerai dans un autre article pourquoi il y a des différences entre les laits selon le type d’animal.

Hors de question de perdre mes aliments préférés

Ne vous démoralisez pas et essayez de suivre ces conseils durant 4 semaines minimum. Je vous garantis que vous en tirerez d’immenses bénéfices. Et pas seulement pour réduire l’inflammation de la maladie de Verneuil. Vous vous sentirez plus énergique. Vous aurez moins de coups de barres et une humeur positive. 
Si une personne avait pu me convaincre des années plus tôt du bénéfice ces changements, j’aurai gagné tellement d’année de confort. J’aurai beaucoup moins perdu (en vie personnelle, professionnel et social). Alors je vous le donne ce conseil, à vous d’en tirer le meilleur. N’oubliez pas non plus qu’il est essentiel d’apprendre et de comprendre par vous même. Lisez, écoutez et regardez pour vous documenter au mieux via différentes sources d’informations. Et quand on commence à comprendre son corps on s’ouvre à un sentiment de contrôle de soi et de confiance inestimable.

Dans une situation telle que la maladie de Verneuil et les maladies de civilisations en générales, l’alimentation a un rôle primordiale.
Vous avez été diagnostiqué. Et vous savez qu’il n’existe pas de traitement efficace ? Alors essayer de nouveaux horizons, sans effets secondaires.