Combien de temps pour guérir de la maladie de Verneuil ?

La question légitime que se pose chaque malade de Verneuil : Combien de temps pour guérir de la maladie de Verneuil ? Vous le savez déjà surement mais à ce jour il n’existe aucun traitement efficace. Comme pour d’autres pathologies nous parlerons de rémission plutôt que de guérison.

Une réponse propre pour chaque malade

La réponse à la question, combien de temps faut-il pour guérir de la maladie de Verneuil est impossible à répondre. Pas de façon général en tout cas. Selon le stade auxquels vous êtes la rémissions sera plus au moins facile à atteindre.

Mon expérience dans la rémission de Verneuil

Pour avoir navigué entre le stade 2 et le stade 3 de la maladie je veux quand même vous partager mon expérience.

Mes dates principales :

2006 : Verneuil s’invite dans ma vie
Jusqu’en 2011 je vois différents médecins et dermatologues. Traitements au Roaccutane, doxycycline, biseptine en local, etc.
2011 : Un dermatologue met enfin le nom sur la maladie
2011 : Traitement au laser
2013 : Je décide de prendre les choses en main seul pour comprendre, apprendre et tester.
2013 : Une réduction importante des poussées.
2021 : Que de vieilles cicatrices me rappelant les traces d’un passé lointain.

3 à 6 mois de rigueur avec soit même est une durée raisonnable pour débuter une rémission sur les nouvelles poussées. En fonction de votre stade vous aurez malheureusement à gérer l’historique. Si c’était le feu avant, vous mettrez plus de temps à le faire rentrer dans l’ordre. Comme cela a été le cas pour moi.
La seule limite pour accélérer cette rémission sera votre détermination. Suivez ces premiers conseils simples et efficaces pour débuter. Ils ont fonctionné pour moi.

Il y a de nombreux paramètres dans l’aspect « se prendre en main ». Je vous partagerai mes routines quotidiennes pour vous en inspirer et vous faire gagnez du temps vers la rémission.

Mes améliorations rapides face à la face de Verneuil sont le fruit d’un important travail de recherche. Les sites francophones manqués cruellement d’information il y a une dizaine d’année. C’est moins vrai aujourd’hui même si les solutions proposés n’ont pas beaucoup évolués. Mais il y a au moins le mérite d’en parler plus, c’est déjà un bon début. 

Je vous confie une dernière chose qui m’a permis de pouvoir changer radicalement et très vite mon style de vie. J’ai expérimenté beaucoup de chose à partir de 2013 avec une certaine facilité car j’avais peu de contraintes sociales. J’avais déjà beaucoup perdu avec ces années de maladie intense. Retour à zéro professionnellement, retour à zéro en amour, retour à zéro socialement avec un déménagement. Cela m’a permis de me recentrer entièrement sur moi. De faire des expériences infructueuses et d’autres pleines de réussites. 

Vous n’aurez pas à vous couper du monde pour guérir, vous avez la chance aujourd’hui de pouvoir prendre que le meilleur, d’expériences de personnes aujourd’hui en rémission comme moi. Et surtout vous allez gagner du temps. Je ne regrette rien de mon parcours depuis 2013. Cette année est au contraire le début d’une belle nouvelle vie pour moi. Si je devais avoir un seul regret ce serait de ne pas avoir eu ce déclic plus tôt (avant 2013). Et ainsi éviter de saboter de belles années de vie. De belles années de jeunesses.